Symbiose en Prose

poesieLa poésie, c’est le langage du cœur !

Tu veux découvrir mon recueil inédit de poèmes et de proses rédigées sur plusieurs années, au gré de l’une ou l’autre inspiration fugace ? C’est bien ici !

Profite-bien de cette agréable rêverie poétique !

Le livre est disponible sur Amazon et chez Lulu !

N’oublie pas tes racines !

Quelques soient tes croyances, quelque soit ta doctrine,
si haut que te portent tes ailes, souviens-toi de ta Racine !
Que vaut la piété secrète dans le silence du cœur ?
Cette piété discrète a bien plus de de valeur
que tout mimétisme et que tout formalisme !
Quelques soient tes souffrances, quelque soit ton origine,
si loin que te mènent tes ailes, n’oublie pas tes racines !
Que vaut la piété secrète et dense cachée haut et loin, dans le silence ?
elle a bien plus de Sens que tout formalisme anodin qui sonne faux et creux,
et que tout mimétisme vain qui n’allume aucun feu !
Quelques soient tes croyances, quelque soit ta doctrine,
si haut que te portent tes ailes, souviens-toi de ta Racine !
la vie est bien plus belle, la vie est bien moins vide
sans la tyrannie perpétuelle de rituels vains et rigides !
Quelques soient tes souffrances, quelque soit ton origine,
si loin que te mènent tes ailes, n’oublie pas tes racines !

Focus sur l’essentiel 

C’est l’histoire d’un être épris de liberté, c’était son seul désir. Il fermait portes et fenêtres, pour tenter de ne plus fuir. Il vivait dans le paraître et ça le faisait souffrir. « Meurs avant de mourir ! » lui conseilla une fois un sage. « Pars et prends juste ton cœur en guise de bagage ! ». L’idée fit son chemin, il fallait se motiver, se donner du courage. Par un jour pluvieux, il décida de se mettre en route et faire le voyage. Tendu et anxieux, son esprit était plein de doutes, de colère et de rage. Après maints combats et péripéties, il eut, soudain, une vision, une éclaircie ! Tout à coup, il comprit mieux…Alors, il lâcha la bride ! Son cœur devint fougueux et son esprit devint lucide ! Son rire joyeux balaya tous ses doutes, son cœur amoureux se mit à l’écoute. L’esprit frais et en éveil, il apprit à tendre l’oreille, il se mit à lire entre les lignes, à déchiffrer la subtilité des signes. Étant devenu combatif, son orgueil laissa place à l’humilité. Aussi, devint-il attentif aux clins d’œil et aux synchronicités. Il devint réceptif à tout langage providentiel. Maintenant qu’il est enfin libre, focus sur l’Essentiel…!

 Elle ne vit pas en vain

Elle ne vit pas en vain, son cœur au creux de sa main, elle se recentre dès qu’elle s’éloigne.

Hormis Lui, tout périt. Se rappelant que tout guérit, chaque blessure, elle la soigne.

Elle n’appartient pas aux ingrats. Rendant grâce au Ciel, elle vénère l’Éternel.

Elle ne vit pas en vain, son cœur au creux de sa main, elle se recentre dès qu’elle s’éloigne.

Elle s’est affranchie dans la servitude, une simple question d’attitude.

Son cœur bat au rythme de la joie, son visage est éclairé par la foi, tout son être invite à la quiétude, elle inspire la gratitude.

Elle ne vit pas en vain son cœur au creux de sa main, elle se recentre dès qu’elle s’éloigne.

Chaque instant témoigne que la vie n’attend pas demain.

Et sous l’œil de la certitude, elle perçoit enfin la plénitude de l’Unité dans la multitude.

 Libère-toi et danse !

Libère-toi et danse !
As-tu conscience de ta chance ?
Affranchis-toi et danse !
Ris ou ressens ta joie en silence !

Libère toi et danse !
Affranchis-toi de la souffrance !
Libère-toi et danse !
Sa Miséricorde est immense !

Affranchis-toi et danse !
Reconnais-tu Sa Bienveillance ?
Libère-toi et danse !
Affranchis-toi de l’existence !

Vis ta vie, sers, agis !
Libère-toi d’autrui !
Affranchis-toi de tout !
Et surtout, aime, AIME !

Libère-toi de tout !
Et surtout affranchis-toi de toi-même !

Libère-toi et danse !
As-tu conscience de ta chance ?
Affranchis-toi et danse !
Ris ou ressens ta joie en silence !

 Je ne sais rien, je sais tout…

je ne sais rien, je sais tout, j’entre dans la danse

parfois sage, parfois fou, ni en extase, ni en transe

je hurle ma souffrance, je crie puis je résiste

je souffre en silence, je prie et je médite

La Vérité pétille dans les yeux de ces gens sincères et pieux

ces bien-aimés de Dieu, ces amoureux qui s’élèvent sur Son chemin

ils prodiguent de leurs temps et de leurs biens

ils ne craignent rien ces vertueux de Sa voie

ils comprennent bien et respectent Sa Loi

je ne sais rien, je sais tout, j’entre dans la danse

parfois sage, parfois fou, ni en extase, ni en transe

Infinie est sa Gloire, je ne suis rien, je suis tout

je deviens Son miroir, mon cœur s’emplit d’Amour

il est prêt à Le recevoir, mon cœur habité de Sa Présence

n’a nul encore besoin de croire, ne comptera que l’excellence

ce que j’aurais offert sans rien vouloir

je ne crains plus l’enfer et  n’aspire plus au paradis

et tout mon être tend chaque jour, un peu plus, vers Lui !

je ne sais rien, je sais tout, j’entre dans la danse

parfois sage, parfois fou, ni en extase, ni en transe

 J’implore

J’implore l’Affection de L’Eternel, Le Vivant,

L’Omnipotent, L’Omniscient,

Le Créateur, Le Tout-Puissant

Éclaire-moi, Ô Seigneur, dans Ton silence limpide

abreuve de Ta Lueur mon âme sombre et aride

extirpe les leurres de mon esprit plein qu’il se vide

pour qu’enfin Tu demeures dans mon cœur intrépide

J’implore l’Affection de L’Eternel, Le Vivant,

L’Omnipotent, L’Omniscient, Le Créateur, Le Tout-Puissant

Ô Maître de l’Heure et de la Réalité Ultime

ouvre mon cœur à ta Clarté Sublime

soulage ma douleur, accorde moi la liberté

sauve moi du malheur, guéris moi de la vanité

Tu es la Véritable Priorité, Vénérable Source de félicité

J’implore l’Affection de L’Eternel, Le Vivant,

L’Omnipotent, L’Omniscient, Le Créateur, Le Tout-Puissant

Ô mon Bien-Aimé, Ô Lumière sur Lumière,

Efface mes torts et accepte mes prières,

Toi qui es L’Absolu, Le Primordial

Toi qui es au-delà du bien et du mal

Seigneur consolide nos liens et guide moi vers le bien

Ô Créateur de toute beauté, Ô Origine de toute merveille

Guide mes pas vers la paix, sur la voie du pur éveil

J’implore l’Affection de L’Eternel, Le Vivant,

L’Omnipotent, L’Omniscient, Le Créateur, Le Tout-Puissant

 Tu médites…

Tu médites sur l’Être, l’Un, l’Ineffable,
et tu deviens un petit grain de sable,
devant Celui que tu sers, ton Sustentateur.
Et dans la nuit du désert de ton grand cœur,
vient alors cette lueur qui brille hiver et automne
suivie de cette fragile petite voix qui résonne
qui te dis que jamais rien ni personne
n’assombrira ce qui en toi pétille et rayonne.
Cette voix qui balaie les gouffres que tu redoutes
et que, parfois, l’âme, qui souffre et pleure, écoute.
Voilà que cette fois tu t’ouvres sans peur et tu goûtes
à une saveur de vérité qui s’assemble sur ta route
et forme un sentiment de liberté ultime.
C’est un instant de clarté qui ressemble sans doute
à un moment d’éternité sublime.

Tu médites sur l’Être, l’Un, l’Ineffable
et tu deviens un petit grain de sable.
devant Celui que tu sers, ton Sustentateur.
Et dans la nuit du désert de ton grand cœur

tu réalises alors que tu n’es rien…
…et aussi que ton rôle n’est rien de moins
que créer, répandre la joie et faire le bien.
Tu es Son serviteur unique sur cette terre,
envoyé ici pour anoblir ton caractère.
Tu es né pour réaliser ton évolution,
en accomplissant ta noble mission,
en apprenant à aimer avec confiance,
en cherchant la beauté de l’existence,
en jouissant amoureusement,
de la vie avec simplicité,
et en affrontant courageusement,
les soucis et l’adversité.

Tu médites sur l’Être, l’Un, l’Ineffable
et tu deviens un petit grain de sable…

 Il a gagné le ciel et la terre

Heureux est celui qui agit avec cœur et intuition
En saisissant le sens de l’action avec discernement
En Sachant aussi à quel point il est important
De savoir se livrer à un abandon confiant

Chanceux est celui qui a goûté à l’acceptation
Avec elle, survient la compréhension
Une nouvelle chance d’agir autrement
Rectifier le tir, se ressaisir, évoluer dignement

Il a gagné le Ciel et la Terre, celui qui éduque son âme
Celui qui anoblit son caractère avec le meilleur de toute âme
Plongeant au cœur de lui-même, il glousse joyeusement
en faisant rejaillir une lumière qui éclabousse généreusement

 Sois reconnaissant !

Exprime ta gratitude, remercie, sois reconnaissant !
Pour l’amour, la beauté, la paix et la joie du cœur!

Que ta voix soit douce et ton regard compatissant !
Puisse ton sourire chasser la tristesse, les soucis et la peur!

Puissent tes yeux scintiller encore et rester toujours pétillants !
Que ton âme s’élève dans la grâce, l’harmonie et le bonheur!

 L’orgueil

Se remettre en question, reconnaître ses imperfections

Être attentif à ses manquements, à ses faiblesses

Savoir Repérer son talon d’Achille, là où le bât blesse

Signes que nous sommes sur la bonne voie 

Perfectionnement, recherche du meilleur de soi

s’abandonner tranquillement au bonheur de la foi

Conscient du présent et des palpitationsde ses émois

Se poser des questions, sonder ses sentiments

Aiguiser son intuition, anoblir son comportement

L’orgueil est indéniablement l’ennemi de l’introspection 

il combat toute élévation de l’esprit, toute remise en question 

Heureusement, sur le chemin de l’Amour, les voiles s’effacent

et le démon qui nous dupe et nous trahit, cède peu à peu sa place 

à une merveilleuse Présence qui rejaillit dans les moments de grâce

Je L’adore

Je L’adore dans toutes Ses fragrances

Et chaque saison est un nouveau printemps !

Je L’aime dans le bruit et dans le silence

Et à chaque instant, mon cœur est content ! 

Je L’affectionne dans toutes Ses nuances

Et ma foi transcende l’espace et le temps !

 Accepter Ce qui est

Les dogmatiques
Religieux ou athées
Ont des certitudes
Qu’ils prennent pour vérité

Les agnostiques
Désireux de tâter
ont pris l’habitude
Des doutes et des velléités

Les gnostiques
Pieux et avisés
Cultivent une attitude:
Accepter Ce qui est.

 Nul besoin…

Nul besoin d’être « croyant »

pour être pratiquant et pieux

Nul besoin de dogmes et de lois

pour être conscient et amoureux

Nul besoin de superstitions

pour être confiant et heureux

Nul besoin de secte ou de  voie

pour revivifier ma religion et ma foi

juste besoin de  Le réaliser dans mon cœur

Le glorifier et Le remercier à toute heure.

 Le Sens des sens

Nous souffrons Son absence
Et implorons Sa douce présence
Nous supplions en silence
Nous prions Le Sens des sens
Qu’il purifie nos cœurs et nos mains
Qu’Il soit notre passage et notre fin
Qu’Il demeure notre rivage, notre océan
La fleur de notre esprit, notre raison
La fête qui nous réjouit, notre vision
Sa lumière éclaire notre cheminement
Et nous nous remettrons à Son jugement

 Et tout devient signe…

En faveur de qui l’arbre produit-il ces fruits délicieux qu’il ne mange pas ?

Et tout devient « signe » pour celui qui sait voir…

En faveur de qui la rivière régénère  sans cesse cette eau qu’elle ne boit pas ?

Et tout devient « signe » pour celui qui sait voir…

En faveur de qui le soleil produit-il cette chaleur et cette lumière qu’il ne revendique pas ?

Et tout devient « signe » pour celui qui sait voir…

En faveur de qui la fleur diffuse t’elle ce subtil parfum qu’elle ne sent pas ?

Et tout devient « signe » pour celui qui sait voir…

Égoïste, il est manifeste que l’univers ne l’est pas.

Et tout devient « signe » pour celui qui sait voir…

L’univers entier est un langage que Dieu nous parle…

Et tout devient « signe »…

Gloire à Toi

Gloire à Toi qui règne sur les âmes, les univers et les firmaments, ce jour nouveau est merveilleux, une renaissance, une nouvelle chance d’être heureux, d’élever ma conscience, gagner en confiance. Permet que chaque seconde de ma journée soit féconde, accorde- moi force et sérénité, permet-moi de semer des graines de beauté, d’amour et de vérité.

Gloire à Toi qui m’a crée libre d’évoluer ou de m’égarer, Toi qui est au dessus de Tout, je te glorifie et te remercie pour Tout.  j’implore ta protection infinie, Ta volonté prime sur tout, Toi dont l’amour règne partout. C’est Toi que je sers, c’est de Toi que dépend Tout.

Je Te glorifie et Te remercie , Ô Toi L’Eternel qui m’abreuve et me nourrit, Gloire à Ton Ineffable  Majesté, gloire à Toi le Réel Manifesté, Toi Le Vivant qui permet la création . C’est Toi que je prie et de Toi je me rends conscient.

Gloire à Toi, je respire profondément et je ressens la joie. Rien n’est permanent sauf Toi. Rien n’est égal à Toi et Rien n’est autre que Toi. je respire et ressens la gratitude, l’humilité et l’émerveillement. Océan de lumière réveille mon intuition,  embellis ma foi, rapproche moi de Toi, conjugue mon coeur et ma raison, rappelle-moi  mon serment. Rappelle moi que tout est interdépendant.

Je te glorifie, Ô Unique, Ô Vivant. Ressource mon cœur et éclaire ce qui dans mon âme est sombre. Purifie ce qui est entaché, chasse les ombre.  Aide-moi à déterrer ce trésor caché dans la pénombre. Apprends-moi à T’adorer que je puisse  de Tes beaux noms me vêtir et de Toi me rapprocher.  Ô Unique, Ô Vivant,  Toi Le Premier et Le Dernier,  L’Apparent et Le Voilé, embellis donc mon âme avec Tes beaux attributs et Tes qualités.

Un appel

M’adonnant à ses charmes et à ses formes souples et gracieuses
M’abandonnant, je m’oublie à l’assaut de sa croupe pulpeuse
Je contemple la beauté de son âme sur sa silhouette harmonieuse
Se répandant et la sublimant d’une lumière mystérieuse
Nos caresses ressemblent à une pluie de tendresse
à un chant d’amour, à une divine mélodie silencieuse
Me languissant de ces instants d’éternité avec elle
En la quittant avec dans la bouche un goût de miel
Maintenant, sa peau résonne déjà en moi tel un appel…

 Je L’aime

La beauté de son esprit me rend joyeux. Elle entretient la flamme dans mon cœur.
Quant au charme de son corps gracieux, i
l tisse si bien la trame de mon bonheur. Émerveillé par la grâce que lui a accordée le Créateur, j’aime Celui qui l’a façonnée dans toute sa splendeur. Je l’aime passionnément dans toutes ses couleurs.

 Une évidence pressentie

Petite histoire d’une belle évidence pressentie

Qui incite à croire à tout appel en provenance de l’Esprit 

Ayant deux chemins distincts, leur union semblait improbable

Un beau jour vint l’écho d’un destin à l’attrait inévitable

C’est alors que survint cette mystérieuse force irrésistible

Suivie soudain par cette puissance parieuse, douce et terrible…

En apparence, rien de tout cela n’est crédible

En réalité, le mouvement est irréversible

Désormais,  le jeu est amorcé

Tout y est et chacun d’eux déjà le sait

Leur attirance mise à nu est irréductible

Leur lien est très vite devenu indéfectible

Certaines attitudes et faisceaux de coïncidences

Des ressemblances et similitudes en abondance

L’élégance des sentiments qui entrent en résonnance

Confortés  par cette fragile voix intérieure

et la vivacité de subtils signes extérieurs

C’est une intuition formelle entièrement dictée par le cœur

Une prémonition qui appelle l’avènement d’un pur bonheur !

 T’aimer encore une fois…

S’il me restait une heure à vivre,

je voudrais en jouir avec Toi

de Toi, avec bonheur, me sentir ivre

avant de partir joyeux vers l’au-delà

Sur mon lit de mort, j’écrirais un livre

pour t’exprimer mon désir pour Toi

Sentir tout mon être qui vibre,

T’aimer encore une fois ici-bas

L’être de lumière 

Toi, l’être de Lumière, c’est comme si c’était hier…

Toi, sainte personne au doux caractère

Ton âme resplendit de mille lueurs

Ton étoile rayonne dans toute sa splendeur

Ton existence même est une preuve en soi

Que la Terre entière est une manifestation de joie !

Toi, l’être de Lumière, c’est comme si c’était hier…

Ta Conscience est digne de ces Amis de Dieu

S’élevant tout en grâce haut dans les Cieux,

Souriant aux anges et brillant de mille feux !

Te souviens-tu de l’accueil qui t’avait été réservé au Ciel ?

Ton âme harmonieuse fût créée en phase avec le Réel.

Et c’est pour cela qu’Il t’a fait pousser de si jolis ailes.

Toi l’être de Lumière, c’est comme si c’était hier…

Ta bonté, ta sagesse, ton humilité et ta bonne humeur,

Se perpétueront pour l’éternité tout au fonds de nos cœurs.

Toi, dont l’aura brille de mille saveurs

Toi, noble personne aux belles valeurs

Ton étoile rayonne dans toute sa grandeur

Ta naissance même est une révélation en soi

Que la vie entière est une explosion de joie !

 Nos chemins se sont croisés

Nos chemins se sont croisés, il y a un an à peine

Pourtant, tu es déjà ma muse, tu es déjà ma reine

Nos destins se sont croisés, il y a quelques instants à peine

Pourtant, tu exaltes déjà ma joie, tu me transportes et tu m’entraînes

Nos chemins se sont croisés, il y a quelques jours à peine.

Et déjà une petite voix me dit « avance ! » et une autre me dit « freine ! »

Nos destins se sont croisés il y a quelques instants à peine

Et je sens déjà que perdre notre lien me ferait tant de peine.

Nos chemins se sont croisés, il y a quelques jours à peine.

Et je ne veux même pas savoir vers où cela nous mène