Le langage des oiseaux

« Au sujet de la connaissance de soi, Rūmī, notre maître – que son secret soit sanctifié – a dit : Dis-moi ce que tu cherches, et je te dirai qui tu es : si tu es à la recherche de la demeure de l’âme, tu es donc une âme ; si tu es en quête d’un morceau de pain, tu es du pain ; si tu peux saisir le secret de cette subtilité, alors tu comprendras. En vérité, chaque chose que tu recherches, c’est ce que tu es. » (Extrait de Schizophrénie quantique)

Dans le  « Langage des oiseaux  » Farîd-Ud-Dîne Attar rapporte la légende du Simorgh :
Tous les oiseaux, connus et inconnus, se réunirent un jour pour constater qu’il leur manquait un roi. Exhortés par la huppe, messagère d’amour, ils décidèrent de partir à la recherche de l’oiseau-roi Simorgh (symbole de Dieu dans la tradition mystique persane). Il y est question d’un voyage périlleux et presque tous moururent en cours de route, seuls trente d’entre eux arrivèrent au bout du voyage. Lorsqu’ils se présentèrent devant le Simorgh (en persan ce mot signifie trente oiseaux), ils se voyèrent en Lui. Ils étaient le Simorgh, et le Simorgh était trente oiseaux.

Enfin, quand ils regardaient des deux côtés à la fois, ils s’appercevaient qu’eux et le Simorgh ne formaient en réalité qu’un seul être. Cet être unique était Simorgh et Simorgh était cet être. Personne dans le monde n’entendit jamais rien de pareil… Comme ils ne comprenaient rien à cet état de chose, ils demandèrent au Simorgh de leur dévoiler le grand secret…

Alors, le Simorgh leur fit cette réponse : “Le soleil de ma majesté est un miroir ; celui qui veut se voir dedans ; il y voit son âme et son corps ; il s’y voit tout entier…Tout ce que tu as su ou vu n’est ni ce que tu as su ni ce que tu as vu et ce que tu as dit ou entendu n’est pas non plus cela. Lorsque vous avez franchi les vallées du chemin spirituel, lorsque vous avez fait de bonnes œuvres, vous n’avez agi que par mon action, et vous avez pu ainsi voir la vallée de mon essence et de mes perfections. Anéantissez-vous donc en moi glorieusement et délicieusement, afin de vous retrouver vous-mêmes en moi…

Pour regarder cette histoire en dessin animé, c’est ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s