La théorie du cygne noir : s’ouvrir à l’imprévu

« Heureusement, sur le chemin de l’amour, les voiles s’effacent. Le démon qui nous dupe et nous trahit, cède peu à peu sa place à une merveilleuse présence qui jaillit et nous comble de grâces. » (Extrait de Schizophrénie quantique)

La théorie de Nassim Nicholas Taleb décrit comment l’ombre de nos fausses certitudes peut figer notre attitude par rapport aux événements « imprévisibles ».

Longtemps, on a cru dur comme fer que tous les cygnes étaient blancs. En croisant et n’observant que des cygnes blancs, on a fini par conclure que tous les cygnes ne pouvaient être que blancs. Cette certitude erronée, ou biais cognitif, a persisté jusqu’au jour où on a découvert leurs congénères de couleure noire en Australie.

La loi de « cause à effet » relativisée

Beaucoup de gens se plaisent à ne croire qu’à la seule loi de cause à effet. Ainsi, pour prévoir l’évolution de l’avenir, les études des économistes et les analyses boursières des traders ne portent sur rien d’autre que sur l’extrapolation du passé. Ils seront inévitablement confrontés, tôt ou tard, à l’apparition brutale et imprévisible d’un « cygne noir » . Pourtant, ils le qualifieront, après coup, comme l’effet normal d’une cause donnée.

Le trader, professeur et philosophe du hasard américano-libanais Nassim Nicholas Taleb

nassim-taleb-le-cygne-noir-puissance-imprevisible
.

est l’auteur du best-seller Le Cygne noir: la puissance de l’imprévisible. Il définit le « cygne noir » comme étant « un événement qui présente les trois caractéristiques suivantes: premièrement, il s’agit d’une aberration; de fait il se situe en dehors du cadre de nos attentes ordinaires, car rien dans le passé n’indique de façon convaincante qu’il ait des chances de se produire. Deuxièmement, son impact est extrêmement fort. Troisièmement, en dépit de son statut d’aberration, notre nature humaine nous pousse à élaborer après coup des explications concernant sa survenue, le rendant aussi explicable et prévisible » (p.10).

Quel intérêt pour le développement personnel ?

La théorie du cygne noir nous enseigne qu’un événement imprévisible a une faible probabilité de se dérouler, mais s’il se réalise, les conséquences ont une portée considérable et exceptionnelle. Il s’agit donc d’être vigilant et d’éviter les biais cognitifs. Mieux se préparer à l’imprévisible, c’est apprendre à l’accueillir. C’est une attention consciente et vigilante, c’est interroger ses croyances, ne pas s’endormir sur ses acquis et remettre en question ses raisonnements et conditionnements. L’écrivain explique sa théorie avec la métaphore d’une dinde grassement nourrie, chaque jour, par des fermiers. Ils se réjouissent d’avance d’en faire un délicieux repas pour Thanksgiving. Du point de vue de la dinde, on va la nourrir tous les jours, jusqu’à sa mort naturelle, et cela ne changera jamais. Chaque jour qui passe semble conforter l’opinion de la dinde. Pour elle, son exécution imprévisible, la veille de la fête, représente un cygne noir. Morale de l’histoire: nous devons tenter de nous rapprocher de la connaissance des fermiers plutôt que de nous enfermer dans de fausses certitudes naïves telles que celles de la dinde.

Les cours d’économie ne sont plus à jour : la loi Laplace-Gausse est obsolète

Nicholas Nassim Taleb a remis en question les théories financières classiques toujours enseignées actuellement dans les écoles de commerces et facultés d’économie. Les théories prédictives financières sont basées sur une distribution statistique dite la « loi normale« . Elle est également appelée « courbe de Gauss » ou courbe « en cloche ». La loi normale ignore les probabilités exceptionnelles. Selon cette loi, les krachs boursiers n’auraient eu qu’une probabilité infime de se produire et de se répéter. Au vu de l’histoire économique contemporaine, la loi de Pareto (80%/20%) aurait été plus fiable que la courbe de Laplace-Gauss.

Quelques exemples de cygnes noirs

Chacun de nous rencontrera (ou a rencontré) un ou plusieurs cygnes noirs dans sa vie qui porteront (ou ont porté) à conséquence au niveau professionnel (par exemple : une promotion imprévue ou un licenciement inattendu) ou sur le plan personnel (par exemple, une rencontre improbable ou une séparation… »imprévisible »).

Dans l’histoire de l’humanité, des cygnes noirs ont eu un impact permanent et global tel que:

  • La découverte du feu
  • L’invention de la roue
  • La révolution industrielle
  • La découverte de l’électricité
  • La (dé)colonisation
  • Les crises économiques
  • Les guerres mondiales
  • L’aéronautique
  • Les attentats du 11 septembre 2001
  • La généralisation de l’Internet

4 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s