La synchronicité : coïncidence ou signe divin ?

« Tant que tu te complairas dans l’illusion de tout contrôler, tant que tu n’accepteras pas Ce qui est, tu ne pourras t’unifier avec le Tout » (Extrait de Schizophrénie quantique)

Et si le hasard était façonné par notre manière de voir le monde ?

Sorte de hasard créateur, le principe de synchronicité révolutionne notre vision de l’homme et de l’univers. Les êtres, les choses et les événements se trouvent reliés entre eux et, aussi, avec la totalité de l’univers. Il s’agit d’un lien du sens et de la ressemblance.

Le principe de synchronicité: définition et origine

Étymologiquement, « synchronicité » provint des racines grecques « sun » (« avec ») et « chronos » (« temps »). C’est le psychologue Carl Gustav Jung qui a inventé ce terme pour désigner « l’occurrence simultanée de deux événements reliés par le sens et non par la cause ». Ce qui les relie ne peut s’exprimer qu’au sein d’un mystérieux univers « acausal et intemporel », accessible de manière spontanée.

C’est dans un ouvrage paru en 1930 (Commentaire sur le mystère de la fleur d’or  que C.G. Jung mentionne pour la première fois son principe de synchronicité. Ceci dans le cadre de son analyse d’un écrit taoïste millénaire nommé « Yi King » ou « Yi Jing »: le fameux Traité canonique des mutations.

Chacun de nous a déjà expérimenté une sorte d’événement providentiel, mineur d’apparence, mais qui nous trouble. Il nous surprend tellement il relève de « l’extraordinaire ». Cela pourrait survenir sous la forme d’une rencontre, d’un rêve ou d’une intuition…

La synchronicité, c’est-à-dire l’événement et le sens qui lui est donné, témoignerait de la concordance entre le psychisme de l’individu et l’archétype avec lequel il résonne.

Clé d’une réalité infinie, intemporelle et acausale, la synchronicité dépasse les considérations mentales et biologiques dans lesquelles nous avons enfermé notre vision du monde.

Ce concept transcende le monde des formes qui nous maintient dans la dualité et la loi de causalité. La synchronicité illumine de son éclat notre unité intérieure. Elle éclaire aussi notre unité avec les êtres, les choses et le « Tout possible ».

Quelques exemples de synchronicité : des plus anodins au plus fondamentaux

  • La personne qui, passant devant un téléphone publique, entend sonner et décroche. L’appel était pour elle, son interlocuteur s’était trompé de numéro et avait incidemment appelé cette cabine.
  • L’annonce le même jour de plusieurs incidents de même nature.
  • La personne que nous croisons dans la rue (ou qui nous appelle au téléphone) alors que nous venions justement de penser à elle.
  • Une suite d’événements heureux ou défavorables.
  • La sortie d’un même numéro ou série de numéros lors de plusieurs tirages de suite au Loto, alors que la probabilité est, théoriquement, infime.
  • Un rêve qui nous révèle la solution à un problème préoccupant.
  • Des recherches scientifiques menées simultanément dans différents pays aboutissent aux mêmes résultats et au même moment.
  • Coïncidences des constantes et conditions initiales de l’univers (masse et charge des particules, forces fondamentales, taille des atomes, vitesse de la lumière, formation du carbone et de l’oxygène, etc.)
  • Coïncidences entre nombres atomiques et astronomiques.
  • Coïncidences entre les nombres inventés par l’homme et ceux résultant de l’observation de l’univers.
  • La non-séparabilité des particules en physique quantique.

La synchronicité par « l’imagination créative » ou le « Tout possible »

Auteur et coauteur de nombreux ouvrages, notamment  « Vivre la magie des contes » (Albin Michel, 1998) et de « La synchronicité par les contes  » (Souffle d’Or, 2003), consultant, coach et formateur, Jean Pascal Debailleul est aussi expert à l’APM (club de dirigeants d’entreprises).

Il explique que les contes de fées sont de véritables récits initiatiques à la synchronicité. On y retrouve un roi (notre maître intérieur) confier au preux chevalier (notre vigilance consciente) une mission à priori impossible à réaliser (notre vocation). Il suffit, cependant, au héros de mettre toute son âme et son cœur dans sa quête (lâcher prise et engagement), pour qu’il provoque une série d’événements extraordinaires (souvent grâce à de mystérieuses coïncidences en cascade !)

Selon l’auteur, la synchronicité recouvre toujours un double mouvement : celui de notre questionnement vers le « Tout possible » et celui de la fécondité qui ne demande qu’à s’incarner à travers nous.

En somme, dès que nous la choisissons, la fécondité nous choisit en retour.

Quelques citations de célébrités sur le hasard :

  • Georges Bernamos « Le hasard nous ressemble. »
  • Albert Einstein « Le hasard, c’est le déguisement que prend Dieu pour voyager incognito. »
  • André Breton « Le hasard serait la manifestation de la nécessité extérieure qui se fraie un chemin dans l’inconscient humain. »
  • Honoré de Balzac « Les gens qui veulent fortement une chose sont presque toujours bien servis par le hasard. ».
  • Ostad Elahi « Le hasard n’existe pas, tout a une cause et une raison d’être. »

One comment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s